Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 06:13
miroirdel--me.jpg"Il va nous falloir CHOISIR entre le BIEN et la FACILITE"


J'ai aussi souvent que possible choisi le bien plutôt que la facilité. Je ne suis pas certaine d'avoir toujours choisi le bien. Je ne le sais. Je sais que choisir le bien est une chose difficile. Parce que choisir le bien n'est pas une chose qui va de soi, alors que choisir la facilité, si.
Choisir le bien, c'est accepter que l'on va laisser des choses, des gens sur le chemin. C'est aussi accepter que des gens vont nous laisser sur le chemin aussi.
Choisir le bien, c'est aussi accepter d'explorer le pire ... pour pouvoir reconnaître le mieux.
Choisir le bien, c'est choisir d'être responsable, envers soi, pour l'être envers les autres.



Ma grand-mère a toujours eu peur pour moi. Je le sais, elle m'en a parlé. Peu de temps avant que l'on sache qu'elle était malade, alors que moi, je me débattais dans mes obscurités ... dans mon pire ... nous étions au téléphone ... elle m'a dit "tu es trop ..." ... j'ai demandé ce que j'étais de trop ... "tu es trop droite" ...
Ma grand-mère s'est toujours inquiétée pour moi, parce que ma vie est ainsi faite, parce que je suis ainsi faite, que j'ai choisi le bien plutôt que la facilité. Faire ce choix ne m'a pas empêchée de faire des erreurs, ne pas empêcher de blesser les gens autour de moi. J'ai conscience de ce que mes choix ont provoqué. J'ai conscience de mes responsabilités dans ma vie, et de mes responsabilités envers ce qui m'entourent.
Quand j'ai su pour ma grand-mère, je n'étais pas sûre de pouvoir affronter ce que je ressentais, l'avoir en face de moi, être forte, ne pas rajouter à ce qui arrivait déjà. J'ai mis plusieurs jours avant de pouvoir aller la voir, elle et mon grand-père. J'avais choisi la facilité, j'étais là, à Montargis, j'étais rentrée. Mais je n'osais aller les voir parce que j'avais peur, peur de moi. C'est ma soeur aînée qui m'a dit que mes grands-parents ne comprenaient pas pourquoi je n'allais pas les voir alors que normalement, je posais mes valises à la maison et j'allais leur rendre visite dans l'heure qui suivait. Alors, j'ai su que je ne pouvais reculer ... il fallait que j'affronte ma peur ...
Je suis allée les voir. Ce n'est pas dans la cuisine que cela s'est passé. Mais dans le couloir. Ma grand-mère m'a prise dans ses bras en me demandant pardon pour les soucis qu'elle me causait. Vous vous rendez compte, elle, qui m'acceptait comme je suis, toute entière, la seule de la famille à faire ça (à l'époque ... ma petite soeur et mon frère m'acceptent comme je suis ... merci à eux) elle s'excusait d'être malade ... elle qui a toujours fait attention à moi ...

Aujourd'hui, mon grand-père paternel est entrain de mourir. C'est ma belle-soeur qui m'avait annoncé sa maladie quelques jours avant mon anniversaire. Hier soir, c'est mon frère qui m'a annoncé que la fin était proche ... une question de jours, d'heures peut-être. 
Je n'ai pas vu ce grand-père depuis 24 ans. Je m'associe à la douleur et à la peine de mon frère. Je ne peux rien faire pour mon frère, seulement être là. C'est un taiseux. C'est pas grave.
Mais, ce qui est terrible pour moi, c'est que je ne pourrais pas le soutenir physiquement parlant, mon frère, le jour de l'enterrement. Je n'ai pas pu partager sa joie lorsqu'il s'est marié. Et je ne partagerai pas sa peine. Je serais là en pensée, avec lui ... avec lui seulement.

Et cette nuit, j'ai cherché pourquoi ... pourquoi je ne pouvais les affronter, cette famille ... dont je suis constituée de la moitié de leur sang ...
Je n'ai pas pardonné ce qui est arrivé. Je n'ai pas pardonné.

J'ai dépassé mon histoire personnelle pour pouvoir enfin vivre. J'ai refait le chemin à l'envers de ma vie pour pouvoir enfin vivre. J'ai remis les choses à la place qui leur est dûe. J'ai passé 23 ans (plus d'un quart de ma vie en somme) à me détruire : boulimie vomitive, alcool, drogue, refus de vivre ... depuis un an j'apprends à construire ... je me construis, je construis ma vie ... je vis.

Mais je n'ai pas pardonné. Et je sais depuis cette nuit pourquoi je n'ai pas pardonné. Je n'ai pas pardonné, parce qu'ils ne demanderont jamais pardon, parce qu'ils ne reconnaîtront jamais le mal qu'ils nous ont fait, parce qu'ils ne prendront jamais conscience de leurs responsabilités.
Je n'ai pas pardonné à ma famille, d'avoir détruit notre famille.

J'ai choisi de me protéger. Ne croyez pas que j'ai choisi la facilité en choisissant de me protéger. J'ai conscience que parce que je ne serais pas à cet enterrement je peux perdre une nouvelle fois mon frère. Mais je ne peux pas dépasser ça. Je n'en suis pas capable. Je ne peux pas les affronter. Je ne veux pas qu'ils me voient. Je ne veux pas qu'ils posent les yeux sur moi. Je ne veux pas qu'ils me salissent.

Moi, aujourd'hui, je suis trop fragile dans ma nouvelle vie pour pouvoir affronter ça ...

Les choix, c'est avant tout soi avec soi, soi contre soi. Les choix sont de l'ordre de l'intime. Mais si vous choisissez le bien plutôt que la facilité, aussi dur que cela puisse être ... vous aurez fait le bon choix, pour vous, pour ceux qui vous entourent.

Je sais que, ma décision ne sera pas peut-être ni acceptée, ni comprise. Je sais qu'ils vont me juger une nouvelle fois. Dire que je suis "étrange", "bizarre" parce que je ne suis pas comme eux. Mais si leur jugement ne m'atteint pas ... tant que je ne les vois pas, tant qu'ils ne posent pas les yeux sur moi ... eux ... ils ne peuvent rien contre moi ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Simplement Cat - dans billet du jour
commenter cet article

commentaires

Handi@dy :0059: 27/07/2007 20:28

Courage ma petite CAT... Aujourd'hui nous sommes liées par ce lien de la séparation d'un être cher... Je t':0010:

Simplement Cat 27/07/2007 20:32

je suis liée à mon frère qui a perdu un être cher ... et à toi qui a aussi perdu quelqu'un de cher ...bisous

sieglind la dragonne 27/07/2007 07:49

Le pardon quand on n'a pas connu ça... comment veux-tu que ça nous vienne naturellement ? C'est un sacré travail sur soi ça ! Et on n'a pas l'exemple familial, comme tu dis, pour nous aiguiller de plus.. Je pige pourquoi du t'isoles du reste de ta.. "tribu", j'ai vécu à une époque de même...Courage tout de même pour la grand-mère, tu en auras besoin ma grande ! (peut-être plus que ceux qui seront présents... faire le deuil nécessite d'être là, j'en sais quelque chose, je n'ai vécu quatre décès de mes proches, qu'en assistant au dernier... un comble.Bises et je file, j'ai tout en l'air et rien fichu évidemment

Simplement Cat 27/07/2007 07:58

je n'ai pas vu ce grand père pendant 25 ans ... de même que tout ce coté de la famille. Le deuil, c'est mon frère qui va faire son deuil de son grand-père qu'il adorait. Moi, je vais garder les souvenirs d'avant, avec lui, des bons souvenirs. j'ai vécu le décès de ma grand mère maternelle il y a huit ans (cf le poids de mes maux) ... c'est le seul décès que j'ai vécu de quelqu'un de proche ... je ne tiens pas à revivre ça ... et pourtant je n'y échapperais pas ... la vie est faite de ça aussi ...seul mon frère et sa famille compte dans cette douleur.bisous

keline 26/07/2007 21:26

je reviendrai te lire en fin de semaine

Simplement Cat 26/07/2007 21:34

... oki Kéline

Artemis 26/07/2007 21:06

Notre vie n'est ajmasi simple ... Je ne me pernettrais jamis de juger ...Ce que font les autres, si c'est bein ou mal ... Chacun à son vécu et ses repères.Je t'embrasse tout simplement

Simplement Cat 26/07/2007 21:11

merci Artémis ... bisous

Ophi 26/07/2007 19:24

Eh bien moi j'ai juste envie de passer te faire un gros :0010: juste comme ça parce que... parce que, quoi  ;-)Merci ma Cat !

Simplement Cat 26/07/2007 20:09

merci Ophibisous

Articles Récents