Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 00:01
J'inaugure une nouvelle catégorie : Les Contes de Cat. Le premier conte s'intitule La Jeune Femme et l'Elastique. En voici la première partie. Bonne lecture !



Une jeune femme se promenait tranquillement dans une vallée. Elle errait, nez au vent, un sourire sérieusement planté au milieu du visage. Elle se disait que, décidément, la vie était belle, que la nature était une merveille. Elle n’aurait pas été jusqu’à dire que tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Non, elle n’était pas à ce point inconsciente de la réalité humaine. Elle préférait juste voir la vie dans ce qu’elle offre de petits bonheurs plutôt que de se laisser submerger par ce qu’elle nommait «le pas beau».

 

Elle savait la turpitude, la manipulation des humains. Elle savait que derrière chaque côté sombre se cachait une souffrance. Elle avait bien compris que l’on ne pouvait pas sauver celui qui ne voulait pas l’être. Elle avait assimilé qu’elle ne pouvait pas faire le chemin à la place de celui qui ne voulait pas le faire.

 

Elle serait donc purement et simplement égoïste, comprenant que … avant de vouloir sauver les autres, il fallait se sauver soi-même, qu’avant de vouloir faire le chemin pour les autres, il valait mieux faire son propre chemin.

 

Ainsi, sur ce petit chemin poussiéreux, blanc et caillouteux, elle vivait sa vie à elle.

 

Elle regardait tout. Le papillon se posant sur la fleur violette. Le chien de prairie plus vif que jamais, fuyant au bruit de son pas. Le nuage en forme de chien qui semblait courir après cet autre …

 

Elle rêvait que tout allait bien pour elle. Elle rêvait de découvrir ce qu’elle n’avait pas encore vu. Elle rêvait de vivre, tout simplement.

 

Chemin faisant, elle arriva devant un pont. Mon Dieu, que ce pont est haut, se dit-elle. Il n’était pas bien large, pas bien long, mais qu’il était haut.

 

Elle n’était pas spécialement décidée à franchir ce pont. Elle avait toujours eu peur des hauteurs, parce qu’elle ne pouvait jamais s’empêcher de se pencher, de se demander ce que cela lui ferait, si elle enjambait le parapet et se jetait dans le vide. A cause de cela, elle avait fini par éviter les ponts, les hauteurs … elle avait fini par fuir ses angoisses, plutôt que de les affronter.

 

Seulement, aujourd’hui, il faisait beau. Aujourd’hui, elle sentait que c’était possible. Aujourd’hui, elle ne voulait plus vivre comme hier. Aujourd’hui, elle voulait découvrir, savoir et pourquoi pas affronter.



A suivre  ICI ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Simplement Cat - dans Les Contes de Cat
commenter cet article

commentaires

sieglind la dragonne 03/09/2007 10:49

J'ai suivi évidemment, vu qu'en bonne buse, j'ai commencé par la suite hé, hé... Chouette idée la  nouvelle rubrique ! Bises Cat

BIDUDULE 02/09/2007 13:51

J'attends la suite.

Simplement Cat 02/09/2007 14:08

pour la suite, il te suffit de cliquer sur le lien en noir ;)

Ano 02/09/2007 11:07

Joli texte Cat, écrit avec poésie comme une parabole, je pense qu'il est ton reflet, le reflet de ton âme, de ton esprit et de tes fantasmes au sens noble du terme, de tes espoirs et de tes déceptions, de tes doutes et de tes constats, et que l'élastique est un symbole qui lira peut-être ce texte et se reconnaîtra (ou non)... Bravo ! Bisous tendres et littéraires.

Simplement Cat 02/09/2007 11:51

pourquoi forcément une chose arrivée ? pourquoi pas un texte comme expiatoire de peur ? pour justement se débarasser de certaines peurs ?bisous

Jean-Yves 02/09/2007 09:14

Je crois que tu as mis trop tôt le lien car on peut lire ainsi le conte en entier... Je n'ai pas lu la suite... J'attends la publication pour les prochains jours.

Simplement Cat 02/09/2007 09:35

et non Jean Yves, je ne le publie qu'en une seule fois, c'est pour ça que j'ai mis le lien.il n'y aura pas de publication de la suite les prochains jours.c'est en une seule fois :Dbisous

Articles Récents