Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

28 septembre 2006 4 28 /09 /septembre /2006 00:16

    

 



Le téléfilm :
L'inspecteur Blot est chargé de faire un rapport sur les activités qui se déroulaient au 93, rue Lauriston, à Paris durant la seconde guerre mondiale. C'était en fait un lieu de collaboration, dirigé par Henri Lafont, dit "Patron", et secondé par Bony. On y pratiquait sans vergogne la dénonciation, des interrogatoires musclés, des fuites foirreuses de juifs, mais on faisait aussi moyennant monnaie sortir certains juifs ... alors que les principaux dirigeants de la rue lauriston furent arrêtés, jugés et fusillés, Blot rencontre d'autres acteurs de ce lieu ... afin de reconstituer ce qui s'y passait ...

ce que j'en ai pensé :
Bien sûr, on pourrait penser à un cliché, on pourrait dire, voilà, il ne faut pas oublier, que la France, ce n'est pas que les résistants, ce sont aussi des collabos qui n'ont pas hésité à dénoncer leur semblable par jalousie, envie ... profit. Mais, on n'a plus souvent l'habitude de voir la France de De Gaulle, que la France de Pétain.
Comme il est précisé à la fin du téléfilm, si les personnages ont réellement existé, si les faits sont avérés, le téléfilm reste une fiction ... donc un point de vue sur cette page de l'histoire.
Je pense que l'on peut comprendre que tous ceux qui ont été amené à collaborer avec l'allemand ss, n'y ont pas été poussé pour les mêmes raisons. Certains sont venus là, parce que un jour ... quelqu'un leur a dit ... d'autres le firent par profit, d'autres par goût, d'autres par jalousie. Autant de raisons que d'hommes sur terre.
Que pensez du soi-disant résistant qui prétend appartenir à la résistance et qui faisait parti de la rue Lauriston, qu'il infiltrait sur ordre, pour faire des rapports, qui comme par hasard ont disparu ... que pensez du petit malfrat qui ne voyait pas le mal, qui faisait ça comme il aurait fait autre chose du moment que cela lui rapportait de l'argent ... que pensez ...
J'en reste toujours à l'idée que, à moins d'avoir été dans cette situation, on ne peut savoir ce que nous aurions fait. Bien sûr, l'horreur de tels actes nous pousse à dire, non j'aurais pas collaboré, bon j'aurais peut-etre pas été résistant, mais j'aurais pas collaboré ...
Les personnages, qui ont vraiment existé, n'ont pas été pris au hasard. Il s'agissait bien sûr de montrer un éventail de la population qui pouvait circuler rue Lauriston ...
La fin du film est très révélateur de cette période noire de notre histoire. Quand Blot remet son rapport, dans lequel figure les noms de ceux qui sont passés rue Lauriston, la personne même qui lui a demandé de faire ce rapport admet que son nom fait parti de ceux qui ont eu recours à la rue Lauriston. Concluons que l'administration française, pro vichy ou non a eu à faire aux collabos pour des raisons perso comme professionnelles ... De Gaulle a composé son gouvernement d'après guerre avec aussi des gens de vichy ... des résistants de la dernière heure ... ne nous voilons pas la face ... rien n'est ni tout blanc, ni tout noir ... jamais ...



Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Rue Lauriston ... il se passe quelque chose dans mon premier roman ;))) c'est vrai en +
Répondre
C
il faut vraiment que je prenne le temps
P
admirable film je l avais vu a sa premiére diffusion sur canal pour répondre a ton com des fois le noir aide est ce une expérience vécue lol gros bisous
Répondre
C
-8 je m'abstiendrais de répondre ... je dirais juste que le noir aide -8<br /> bisous Poulbot
S
Pas vu celui-là, dommage. Pour le sujet... j'évite d\\\'en parler...  notre "collabo" personnel habitait juste en face de mes grand-parents, qui cachaient une fille juive (devenue la demi-soeur "morale" de mon père)...  je ne serais pas objective. S'il repasse, je note pour ne pas le louper... (je rate tout en ce moment, faut dire que fistonne monopolise la télé hé, hé)Bises Cat et bonne journée
Répondre
C
oui ... je peux comprendre que tu ne puisses être objective ... je le comprendsBisous Dragonne, et bonne journée
K
Bien vu cat!  Je parle de ton commentaire, non de la série que je n'ai pas vue !<br /> bonne journée,biz 
Répondre
C
merci ... je pense qu'il est bon de rappeler aussi ça ... que les résistants de la dernière heure ne sont devenus résistants qu'à la fin quand ils ont senti que ça puait pour eux et qu'ils étaient dans le mauvais camp ... que la france, le gouvernement, le politique ... les hauts fonctionnaire ... des gens qui passent à la tv encore aujourd'hui, sont encore aujourd'hui composé de résistants de la dernière heure.Je ne dis pas qu'il faut garder rancoeur, je dis juste qu'il faut savoir.Que le comportement de De Gaulle de choisir de composer son gouvernement avec des types qui ont collaboré est révélateur de l'esprit français ... on compose, y compris avec le pourri, on compose avec ses principes, car il ne faut surtout, mais surtout pas faire de vague ...et si par malheur, certains ne veulent pas composer avec leur principe, refusent d'entrer dans ce petit jeu de composons avec nos principes, on leur prête tous les mots de la terre, ils deviennent l'erreur, les manipulateurs, alors qu'ils ne sont que ceux qui ont refusé de composer avec leur principe ...Viva la vie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!<br /> enfin ... viva l'esprit français :D<br /> bonne journée Kéline