Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 00:41

Deuxième Partie

- Voici la chose la plus difficile : fermer par amour la main ouverte et garder la pudeur en donnant.

- Pour que le créateur soit lui-même l'enfant qui renaît, il faut qu'il ait la volonté de celle qui l'enfante, avec les douleurs de l'enfantement.
En vérité, j'ai suivi mon chemin à travers cent âmes, cent berceaux et cent douleurs de l'enfantement. Maintes fois j'ai pris congé, je connais les dernières heures qui brisent le coeur.

- Cependant, si tu as un ami qui souffre, sois un asile pour sa souffrance, mais sois en quelque sorte un lit dur, un lit de camp : c'est ainsi que tu lui seras le plus utile.
Et si un ami te fait du mal, dis lui : "Je te pardonne ce que tu m'as fait ; mais que tu te le sois fait à toi, - comment saurais-je pardonner cela !"
Ainsi parle tout grand amour : il surmonte même le pardon et la pitié.


- En vérité, je préfère voir un regard impudique, que les yeux battus de leur honte et de leur dévotion !

- Sur le chemin qu'ils suivaient, ils ont inscrit les signes du sang, et leur folie enseignait qu'avec le sang on témoigne de la vérité.
Mais le sang est le plus mauvais témoin de la vérité : le sang empoisonne la doctrine la plus pure et la transforme en folie et en haine des coeurs.

- En vérité, ceux-ci m'amusent : partout où je rencontrerai de ces pendules, je leur en remontrerai avec mon ironie ; il faurda bien qu'elles se mettent à dodiner.
Et d'autres sont fiers d'une parcelle de justice, et à cause de cette parcelle, ils blasphèment toutes choses : de sorte que le monde se noie dans leur injustice.
Hélas, quelle nausée, quand le mot vertu leur coule de la bouche ! Et quand ils disent : "Je suis juste", cela sonne toujours comme : "Je suis vengée!"
Ils veulent crever les yeux de leurs ennemis avec leur vertu ; ils ne s'élèvent que pour abaisser les autres.

- Mais celui qui est haï par le peuple comme le loup par les chiens : c'est l'esprit libre, l'ennemi des entraves, celui qui n'adore pas et qui hante les forêts.

- L'esprit, c'est la vie qi incise elle-même la vie : c'est par sa propre souffrance que la vie augmente son propre savoir, - le saviez-vous déjà ?
Et cecu est le bonheur de l'esprit : être joint par les larmes, être sacré victime de l'holocauste, - le saviez-vous déjà ?

- Un peu plus, un peu moins, c'est peu de choses et c'est beaucoup, c'est même l'essentiel.

- En vérité, mes amis, je marche parmi les hommes comme parmi des fragments et des membres d'homme !
Ceci est pour mon oeil la chose la plus épouvantable, que de voir les hommes brisés et dispercés comme s'ils étaient couchés sur un champ de carnage.
Et lorsque mon oeil fuit du présent au passé, il trouve toujours la même chose : des fragments, des membres et des hasards épouvantables - mais point d'hommes !

- Il est difficile de vivre parmi les hommes, parce qu'il est difficile de se taire. Surtout pour un bavard.

- Ce n'est pas la hauteur : c'est la pente qui est terrible ! La pente où le regard se précipite dans le vide et d'où la main se tnd vers le sommet. C'est là que le vertige de sa double volonté saisit le coeur.

- Ceci est ma première sagesse humaine de me laisser tromper, pour ne pas être obligé de me tenir sur mes gardes à cause des trompeurs.

- Et celui qui ne veut pas mourir de soif parmi les hommes doit apprendre à boire dans tous les verres ; et qui veut rester pur parmi les hommes doit apprendre à se laver avec de l'eau sale.

- Eh bien ! Allons ! Vieux coeur ! Un malheur ne t'a pas réussi : jouis-en comme d'un -bonheur !

Les citations sont mises dans l'ordre où elles apparaissent dans le livre ...
Bientôt ... la troisième partie ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

serge 14/11/2006 20:32

Un vrai plaisir de relire ces citations mais le lien vers la premiere partie (dans liste complete) aboutit à la seconde. à moins d'une erreur de ma part.

Cat 14/11/2006 21:14

non, il n'y a pas d'erreur, j'ai mis le même titre, tu n'es pas allé assez loin ;)
 

Jean-Yves 11/11/2006 09:05

« En vérité, je préfère voir un regard impudique, que les yeux battus de leur honte et de leur dévotion ! »
Te connaissant un peu à travers nos lettres, je ne suis pas surpris que tu aies choisi cette citation.
« Sur le chemin qu'ils suivaient, ils ont inscrit les signes du sang, et leur folie enseignait qu'avec le sang on témoigne de la vérité. Mais le sang est le plus mauvais témoin de la vérité : le sang empoisonne la doctrine la plus pure et la transforme en folie et en haine des coeurs. »
L'Histoire, passée et présente, nous le rappelle malheureusement chaque jour.

Cat 11/11/2006 12:33

... :Dpour la deuxième citation que tu as relevé, j'en avais relevé une autre suite à celle-ci, et puis je me suis abstenue ... disons que ce qu'il disait était une prémonition des camps de la mort ...

bagheera 07/11/2006 21:49

nietzsche savait aussi que ses theories seraient recupéré par d'autres qui en ferait mauvais usage. Avt de mourir , fou, il a ecrit, dans ecce Homo (  son dernier livre testament, donc, l'inverse de zarathoustra, en 1888, soit un an avt la naissance d'adolf, ceci : " un jour mon nom sera associé au souvenir de quelque chose de prodigieux, à une crise comme il n'y en eut jamais sur terre (...) il y aura des guerres comme il n'y en a jamais eu sur terre"...Nietzsche, visionnaire, savait donc que ses theories allaient precipiter le monde dans le chaos, pk le monde n'etait pas pret a comprendre la profondeur de ses ecrits... pour moi ,il est le SEUL auteur que j'ai jamais vu predire l'avenir et ne pas se tromper...helas ! A noter que la soeur de Niezsche, qui lui survecu, cautionna le nazisme, si niezsche avait vecu j'aose esperer et je crois qu'il l'aurait denoncé comme un detournement de sa pensée  à des fins politiques meprisables ( bien que niezsche fut anti sémite, faut quand meme le savoir...), donc ecce homo, n'hesite pas, c du bon niezsche.

Cat 07/11/2006 22:05

oui, tu nous l'avais dit en partie dans les premières citations.J'y pense à lire ecce homo. Je crois que je n'aurais jamais assez d'une vie, sauf si elle est très longue, pour lire tout ce que je veux
 

kéline 07/11/2006 20:26

quelle puissance, quelle force dans sa pensée,  de quoi méditer longuement sur chacune des citations que tu as choisies
biiisouus

Cat 07/11/2006 22:02

étonnament, je n'ai relevé que peu de citations dans la troisème partie.Bisous

Laurelyne 07/11/2006 11:37

Coucou
Je t'invite sur mon blog à venir participer à mon concour !!!
Bisous LOLO

Cat 07/11/2006 22:01

coucou Laurelyne, désolée je n'y suis pas encore passée ... Bisous

Articles Récents