Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

29 novembre 2006 3 29 /11 /novembre /2006 01:24

 

 

Le livre :

Le livre nous parle, le livre est humain, le livre nous invite à un voyage intérieur.


Ce que j'en ai pensé :

Je cherchais un livre pour après Nietzsche. Non pas un livre qui ne me ferait pas réfléchir, mais un livre plus léger, moins grave. Alors, je me baladais chez Privat-Loddé, je préfère leur espace très clair et conviviable à l'espace assez serré de la fnac. Je me sens plus chez moi chez Loddé, qu'à la Fnac. Ca grouille, mais pas pareil, j'ai l'impression d'être dans un confinement de livres et de plaisir. A la fnac, j'ai l'impression d'être dans un lieu commercial. Aucun charme.
Je flanais, je furtais. Les livres, le rayon enfant, le rayon scolaire. Tiens, j'ai jamais regardé où était leur rayon adulte. Il faudra que j'y remédie. Bref. 
Je me dis, va voir Werber, y'a peut-etre un truc qui t'interpellera. Les fourmis, ça me dit pas, moi. Et puis, je prends ce livre. Et je lis le derrière, et j'ai souris. Et hop, embarqué.

Voilà ce que j'ai lu

Ah, enfin tu me prends dans tes mains !
Ah, enfin tu lis ma quatrième de couverture !
Tu ne peux pas savoir comme j'attendait cet instant.

J'avais si peur que tu passes sans me voir.
J'avais si peur que tu rates cette expérience que nous pouvons vivre ensemble.
Toi lecteur, humain, vivant.
Et moi le livre, objet, inerte, mais qui peux te faire décoller pour le grand, le plus simple, le plus extraordinaire des voyages.

 

Déjà, je ne considère pas le livre comme une chose inerte. Je sais qu'un livre n'est pas une chose figée, selon l'état d'esprit dans lequel on se trouve au moment où on le lit. Pour moi, un livre, c'est comme un meuble, c'est vivant. Parce que c'est issu d'un arbre ... et qu'un arbre, c'est vivant, un arbre a une histoire.

Je l'ai lu d'une traite, je me suis laissée portée, guidée par les mots. Quand je l'ai fermé, je me suis sentie apaisée, j'ai pleuré aussi, mais bon, en ce moment je pleure beaucoup alors ... je ne sais pas si c'est un critère. Ce que je veux dire, c'est que je me suis vidée, avec l'impression d'avoir fait non pas un voyage à l'intérieur de moi, mais l'impression d'être remontée à l'origine de moi. Et quand je l'ai refermé, j'ai su que la prochaine fois que je le lirai, je ne ferai pas le même voyage. Parce que je serais dans un état d'esprit différent.

Et puis, je trouve ça dingue. Comme pour L'Empire des anges. J'y retrouve mon cheminement de penser.

Lisez le, laissez vous porter par les mots. C'est une heure de votre vie. Deux tout au plus.

 

Citations :

- Je crois qu'un bon livre est un miroir où tu te retrouves.

- Je ne peux aider que ceux qui ont envie d'être aidés. Regarde la, elle n'a pas envie de s'en sortir, elle veut simplement fuir.

- Dis lui que les livres ont la puissance que leur accorde leur lecteur et que celle-ci peut être sans fin.

- Le doute et la curiosité sont plus forts que la croyance et l'érudition.

- Tu n'as pas que cinq sens physiques : vue, odort, ouie, goûter et toucher. Tu es doté aussi de cinq sens spirituels : émotion, imagination, intuition, conscience, inspiration.

- La présence tiède de tes amis est comme un grand manteau qui te protège. Tu sais que ceux-là ne te laisseront jamais tomber.

- Au lieu de faire la révolution des autres, fais ta (r)évolution personnelle. Plutôt que de vouloir que les autres soient parfaits, évolue toi-même. Cherche, explore, invente. Les inventeurs, voilà les vrais rebelles ! Ton cerveau est le seul territoire à conquérir.

- La malchance n'est pas une ennemie. Tout comme la pluie, c'est un moyen de mieux te faire apprécier le beau temps. La malchance permet de te remettre en question et de te faire évoluer.
Accepte ton impuissance devant la malchance. Fais le gros dos. Sens-la glisser sur ton corps. Ici, le vrai guerrier est celui qui sait s'abstenir de combattre. Le vrai guerrier est aussi celui qui sait perdre. Même l'échec est indispensable pour te faire avancer.

- Elle (la personne qui t'es destinée ) te fait clairement comprendre que les êtres humains ne sont pas des biens à posséder. Il faut laisser les gens venir et repartir à leur gré. Même elle ? Surtout elle. La plus grande preuve d'amour que tu puisses lui donner est de lui laisser sa liberté.

- Tu t'aperçois que certaines situations pénibles se reproduisent régulièrement dans le même enchainement précis d'événements. Tu comprends que c'est TOI qui te débrouilles pour, dans ces situations précises, aboutir à ce résultat précis.

- Tu t'aperçois que tes victoires n'étaient que des demi-victoires et que c'est souvent par manque d'audace que tu n'as pas osé t'emparer de la récompense que tu aurais pu obtenir. [...] N'aie pas peur de la victoire.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cat 16/12/2006 19:40

????

Eva 16/12/2006 19:36

lol Cat !!!Peut-être... ;)

Eva 11/12/2006 22:24

Je n'avais pas beaucoup apprécié ce livre... J'aime plus les autres de Werber...Mais par contre, je pense souvent qu'une sorte de fil peut sortir de mon nombril...Bizarre, je sais.. ;)

Cat 11/12/2006 22:27

peut-etre parce qu'il demandait que tu fasses appel à des choses trop personnelles. peut-etre as-tu trop de barrière avec toi même. j'ai apprécié sa lecture ... un zen.lol lol lol ne crois -tu pas qu'il s'agisse de ton cardon ombilical ;)

koulou (flégroll) 01/12/2006 19:06

Baboiun Rigolo

Cat 01/12/2006 21:27

les babouins, c'était dans le père de nos pères lol

Kromatic - Nato 30/11/2006 22:32

Rien que la 4ème de couv donne l'envie !! Alors encore une excellent idée Dame Cat.

Cat 01/12/2006 10:30

oui, ça m'a donné envie, un livre qui nous prend à parti de cette façon

Articles Récents