Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 00:21


Le film :
Wendy dort dans la même chambre que ses deux jeunes frères. Elle est douée pour inventer et raconter des histoires. Ils ont une maman merveilleuse et un papa très occupé.
Alors que Wendy va avoir 13 ans, sa tante décide qu'il est temps qu'elle est sa chambre à elle, et qu'elle soit instruite afin de pouvoir prétendre à un bon mariage, comprendre avec un homme fortuné.
Alors que ses parents se rendent à une soirée, et que sa tante les garde, Wendy fait la connaissance de Peter. Il lui propose de l'emener au pays imaginaire. Elle accepte à condition que ses jeunes frères les suivent.

Ce que j'en ai pensé :
Que je pensais connaître l'histoire de Peter Pan, mais que je ne la connaissais pas réellement, ou alors j'en avais oublié l'essentiel.
Peter Pan est l'enfant qui ne grandira pas. Il ne veut pas devenir un adulte. On veut toujours grandir vite, et quand on est adulte on regrette l'insouciance de l'enfance. Peter, lui il ne veut pas grandir, il ne sera jamais fini comme lui dit le Capitaine Crochet.
Les rêves d'enfant, les histoires de l'enfance, tout ça c'est bien. Grandir, c'est bien aussi, à condition de ne pas devenir l'adulte que l'on aurait détesté être quand on était enfant. Grandir, c'est bien, si on ne fait pas comme le père de Wendy, si on ne met pas ses rêves dans un tiroir plutot que d'essayer de les rendre réalité ... grandir c'est être soi, vivre ses rêves à soi ... pour ne pas se réveiller un jour, un jour où on est presque à la fin et se dire, que l'on a été ce que les autres ont voulu qu'on soit, que l'on a vécu les rêves des autres, que l'on s'est oublié pour satisfaire les autres.
C'est peut-être ça le message de Peter Pan. Plutôt que de vouloir rester un enfant pour ne pas devenir un adulte que l'on détesterait, pourquoi ne pas devenir l'adulte que l'on voudrait être, celui que NOUS on veut être, parce que ce que l'on veut NOUS, c'est plus important que ce que les autres, la société, nos parents attendent de nous. C'est NOTRE vie, pas la leur. Ils ont une vie, qu'ils la vivent, qu'ils ne nous obligent pas à vivre la vie qu'ils auraient voulu, eux, et qu'ils préfèrent vivre à travers nous.
Je l'ai regardé le 31 décembre. J'ai fini la nuit avec Peter Pan. Je préfère être une Wendy, qu'un Peter Pan. Je préfère ma vie aujourd'hui, que ma vie il y a dix ans, que ma vie, il y a vingt ans, que ma vie, il y a trente ans. Je préfère ma vie aujourd'hui, parce que ma vie, ce n'est que mes choix, à moi, aujourd'hui. Je suis ce que j'ai choisi d'être. N'en déplaise à certains. C'est MA VIE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Yves 06/01/2007 07:34

J’ai pensé cette nuit à mon père à la lueur de ton article : avec sa maladie, il donne l’impression de quelqu’un qui ne veut plus grandir ; plus exactement de celui qui ne veut plus apprendre et qui en reste à ses savoirs « primitifs ». Sauf que là, cela ne passe pas par ce que « les autres attendent q’on soit ».
Bisou, Cat.

Cat 06/01/2007 12:49

hum bien, peut-etre que son inconscient prend le pas sur son conscient et qu'il préfère l'enfant qu'il était à l'adulte qu'il est devenu ...comment savoir, il est peut-etre retourné dans une période de sa vie où il n'avait pas besoin d'être autre chose que lui même, de penser à autre chose qu'à lui ...peut-etre est-il retourné vers ce qu'il attendait de lui ...bisous Jean Yves

Jean-Yves 05/01/2007 21:10

A LIRE aussi sur le personnage de Peter Pan :
Peter Pan ou l’enfant triste de Kathleen Kelley-Lainé, Calmann-Lévy, janvier 2005, ISBN : 2702135455
Peter Pan était un nouveau-né quand il décida de s'envoler pour aller jouer avec les fées. Quand l'envie lui vint de retrouver sa mère, il trouva la fenêtre fermée et aperçut, dans son berceau, un autre bébé. Walt Disney a occulté ce drame initiatique imaginé par James Matthew Barrie, l'auteur de Peter Pan. La psychanalyste Kathleen Kelley-Lainé, quant à elle, ne s'est pas laissé abuser par le sourire aux dents de lait du lutin virevoltant. Elle a reconnu en lui le symbole même de l'enfant triste.
 

Trop tôt chassé du monde de son enfance, il n'a plus voulu ni pu grandir. Kathleen Kelley-Lainé connaît bien ce syndrome pour le retrouver chez nombre de ses patients, mais aussi pour y avoir fait face elle-même : elle était encore une toute petite fille quand ses parents durent fuir la Hongrie pour échapper aux persécutions du régime soviétique.
« Quelle est la vraie histoire d'une vie ? » s’interroge-t-elle. On oublie les blessures les plus violentes, on ignore les secrets de famille et les désirs inavoués qui pourtant déterminent un destin. La psychanalyste tente de mettre au clair sa propre « vraie histoire », à la lumière de celle de Peter Pan, mais aussi de son créateur. Cette exploration, qui renvoie évidemment chacun à ses négociations personnelles avec les fées, peut coûter au lecteur une part de sa tranquillité.


Cat 06/01/2007 05:56

j'aime bien ce que tu nous dis. je comprends mieux maintenant l'insistance, de la mère pour que la fenetre des enfants reste ouverte.J'ai du être une enfant triste alors ... trop sortie de l'enfance ... peut-etre est-ce pour ça que j'ai longtemps pensé qu'il fallait que je choisisse entre mon moi petite fille et mon moi adulte... l'adulte ne pouvant vivre que si je tuais la petite fille que je suis ...finalement j'ai opté pour la cohabitation, tuer mon autre moi me prenait trop de temps et d'énergie, et surtout c'était vain ... peut-on réellement tuer notre nature profonde ???cela peut couter cher, à celui qui refuse de voir ce qu'il est devenu par peur de se regarder et de constater qu'il est l'adulte qu'il aurait détesté être quand il était enfant. Qu'y a-t-il de pire que d'être devenu son cauchemar d'enfant ...bisous Jean Yves

isis 04/01/2007 18:17

oui .... quelqu'ait été le chemin ... je veux vivre ma vie d'aujourd'hui ... avec les rêves d'aujourd'hui ....moins de certitudes mais "peut-être" un peu plus de sagesse ...bisous ma Cat !!

Cat 04/01/2007 20:36

pareil pour moi, je ne veux surtout pas revenir en arrière ... j'ai fait trop de chemin je ne veux pas revenir en arrière et revivre le passé ... je suis bien aujourd'hui ... comme tu dis, moins de certitudes, plus de sagesses, plus de questions ... mais plus de mieux aussibisous isis

:0091: Lili :0010: 04/01/2007 17:17

je pensais l'avoir fait mais j'ais un doute, alors mieux vaut plus que pas
je te souhaite une merveilleuse année avec comme compagnons, le tendresse, l'amour, le bobheur, la joie et en plus la santé et le moral d'acier pour supporter les aléas de la vie
Je crois que je me retrouve dans ce que tu dis, je suis devenue adulte sans renoncer à mes rêves, je ne l'ai est pas tous fait mais certains se sont réaliser pour mon plus grand bonheur

très bonne fin de journée sous les bises du jour, mouillées par ici
 

Cat 04/01/2007 17:43

bonne année aussi ma Lilij'ai aussi réalisé certains de mes rêves .... en fait, il m'en reste un à réaliser, le plus important, le plus installé dans la durée ... mais ce rêve là, je dois le réaliser avec quelqu'un, je ne peux et ne veux le réaliser qu'avec quelqu'un sans quoi, ce rêve là, n'aurait pas de sens pour moi, en tout cas, il aurait un goût d'inachevé ...bisous humides aussi par ici

sieglind la dragonne 04/01/2007 09:17

Donc pour Jackson, t'es du même avis que moi, ça me rassure hé, hé. Bises Cat

Cat 04/01/2007 13:22

lui il est pas atteint du mythe de peter pan ... il a autre chose ... c'est un mégalo profond ...bisous dragonne

Articles Récents