Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 01:02



Le film :

Thérésa laisse son fils à son ex mari et part en vacances à Cap Code. Au gré de ses balades sur la plage, elle trouve une bouteille à la mer, contenant un message d'amour. De retour à Chicago, alors qu'elle est archiviste au Chicago Tribune, elle parle de cette lettre, qui finira par être publiée. Dès lors se met en marche l'enquête de savoir qui a écrit ce message à la mer. Thérésa va rencontrer Garett, dont la femme est morte en couche, et dont le souvenir est aussi brûlant. Commence alors une histoire d'amour entre un homme et une femme qui ont de nouveau besoin de croire ... en la vie.

Ce que j'en ai pensé :

J'avoue, je n'ai pas été touchée. C'est une belle histoire mais ... je n'ai pas été touché. Le cliché de l'amour perdu à jamais dont on ne parvient pas à faire le deuil, moi, ça me fait peur. Sacraliser les choses, les amours qui auraient pu être et qui n'ont pas été. Vivre dans un passé qui n'a pas existé, qui aurait pu existé, alors que l'on peut positiver cette chance d'avoir connu un tel amour. Le garder précieusement. Bref, ça me donne toujours l'impression que ces genres d'amour là, s'il y a des enfants, et que l'un des parents meure, l'autre se laissera "mourir" plutot que de s'occuper du fruit de son amour avec l'être cher. Et moi, ça me met en rage. Parce que si l'amour ne doit que se suffir à lui-même, alors il ne faut pas faire d'enfants. Bref, je m'égare. Ca me laisse dubitative.
C'est mignon, mais ... euh ... voilà ... trop cliché.

Donc, je ne retiens qu'une chose. Quand on a la chance d'avoir aimé, vraiment, d'avoir été aimé vraiment, que cet amour prend fin par le tragique de la vie (la mort ou la rupture), il faut se dire que l'on a eu cette chance de vivre cette formidable aventure, mais que si, nous, nous ne sommes pas morts, c'est sans doute que la vie nous réserve d'autres belles surprises. Continuez à vivre, ne veut pas dire oubliez ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sieglind la dragonne 21/01/2007 10:00

A sa sortie, je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas eu envie d'y aller, et toujours pas l'envie de le regarder en plus. Faut dire que j'ai du mal avec les histoires dites "sentimentales" (un peu mec sur les bords quant à ses goûts ciné la dragonne hé, hé)Bises et bon week-end Cat

:0049: Laurélyne 20/01/2007 17:40

 Cat , je t'envoie mon carton d'invitation pour venir découvrir mon 2ème blog consacré entierement à mes deux amours de la vie Sanga et Cara ! :0071:
http://sangaetcara.over-blog.com/
 

Gros bisous tout doux et bon week end !
LOLO

Cat 20/01/2007 20:30

merci Laurélynebisous

DID 20/01/2007 16:11

un petit coucou de ton admirateur anonyme lol lol lol

Cat 20/01/2007 20:30

hummmmmmmmmmmmmm un admirateur anonyme :D

cat 20/01/2007 13:07

rha et dire que j'ai hésité à t'écrire à Pont du chateau ... mais je n'avais pas bien compris pour le fait que vous étiez chez vous pour les cinq prochaines semaines ...ce n'est pas bien grave ;)je vais donc acheminer désormais à Pont du chateau ...gros bisous Jean Yves

Jean-Yves 20/01/2007 13:04

Nous sommes partis hier soir (vendredi). Non, je n'ai pas reçu ta lettre... Il me faudra attendre 5 semaines (soit le 25 février) avant de la lire...  En espérant qu'elle ne restera pas dans la boîte qui prend l'eau... C'est une boîte commune avec notre propriétaire qui est invalide (il ne sort pas). C'est moi qui relevait le courrier, je crains...
C'est à la fois dommage et sans doute intéressant de lire une lettre "détachée" du temps immédiat de son écriture...
Le courrier à destination de Mauriac a un acheminement désastreux. J'ai renoncé à me réabonner au quotidien Le Monde : nous le recevions avec un tel décalage... et parfois 3 numéros le même jour... puis 4 ou 5 jours sans rien...

Articles Récents