Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 00:24
Alourdir la souffrance de l'autre rend-elle la sienne moins difficile à gérer ?

Se sent-on moins seul dans sa souffrance, en rendant celle de l'autre plus lourde ?

Est-il plus facile de "laisser" l'autre, en le provocant ?

Est-on rassuré de voir l'autre souffrir d'une séparation qui nous fait aussi souffrir ?

Doit-on se séparer faché pour être sûr de revenir un jour chercher une réconciliation ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Osmanthe 28/04/2007 08:37

Pouvoir mettre des mots sur des souffrances est un pas vers la guérison, l’acceptation du vécu même si celui-ci a été horrible est un pas vers la reconstruction.
Etant donner que nous vivons tous les choses différemment,  lors d’une rencontre l’autre personne peut s’emporter et injurier l’autre pour le faire souffrir ou pour soulager elle-même sa souffrance.
Mais après sa va-t-elle guérir pour autant ou se sentir mieux ?
Non je ne crois pas, certaines personnes ne savent pas parler ils s’emportent directement dans un excès de colère…

Cat 28/04/2007 12:09

oui mais cette attitude révèle un problème de communication ...il est vrai que pouvoir mettre des mots sur ce que l'on vit, souffrance ou non c'est déjà un grand pasbisous

Jean-Yves 20/04/2007 21:15

Dans une séparation, il y a parfois des paroles dures, des actes qui blessent... Je crois qu'ils aident simplement à se séparer, parce que dans "l'instant", il n'y a pas d'autres choix possibles. Et ils n'impliquent nullement que des retrouvailles futures soient impossibles. Quant à la souffrance de l'autre, il est difficile de la mesurer avec l'échelle de la sienne...

Cat 20/04/2007 21:23

oui je crois aussi ...

Francky :0074: 19/04/2007 21:18

Hello Cat ! Dommage je ne lis pas les coms ce soir, j'ai du sommeil à rattraper mais pour ma part, franchement, par expérience, fâché ça aide beaucoup mais c'est uniquement pour le cas où il y a encore de l'amour chez l'un et plus du tout chez l'autre... Ainsi le faché t'en voudra et passera plus facilement à autre chose. Tu m'suis ? ;o))
C'est mieux pour la personne et puis c'est terminé il n'y a plus rien à attendre ou alors c'est bizarre et mal saint...
Bonne nuit et gros bisous ^_^

Cat 19/04/2007 21:33

^^ euh je le dis en quelle langue lolje ne parle pas de rupture mais de séparation ... quelqu'elle soit lolbisous mon Francky

:0091: lili :0010: 19/04/2007 19:56

je répond non à toutes tes questions, se quitter en partant sur la pointe des pied est préférable à une longue explication pour culpabiliser l'autre, cela ne nous rend pas notre peine plus légère, au contraire, car si on s'analyse on fais cela pour se protéger  et se sentir libre, mais c'est quoi la liberté celle de faire souffrir l'autre, je ne le crois pas. Je suis plutot pour partir et tourner la page en laissant  derrière moi  place nette et partir la t^te haute
bonne soiré Cat et à plus de te revoir
bisous du soir

Cat 19/04/2007 19:58

je ne suis pas pour partir sur la pointe des pieds ... mais je le redis, je ne parle pas de rupture, mais de séparation ;)bisous Lili

sieglind la dragonne 19/04/2007 08:06

ça n'apporte rien à notre "guérison" personnelle la souffrance d'autrui non ?ça la freine plutôt

Cat 19/04/2007 08:20

je pense / crois que le premier pas vers la guérison de ses souffrances est de pouvoir mettre des mots dessus ...

Articles Récents