Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

12 mai 2005 4 12 /05 /mai /2005 00:00

 

 

La peur au ventre.

 

Elle me suit comme une ombre
Faisant parti de moi-même
M'enveloppant
Me dévorant même

Elle est partout
Sous mes fenêtres
Derrière ma porte
Elle m'empêche de dormir
Je voudrais qu'elle me laisse
Je voudrais qu'elle m'oublie
Mais elle s'insinue dans mes rêves
Me réveillant sans cesse
La peur au ventre ne me laisse pas de répit
Elle se complait, s'amuse, se régénère
Je la crois partie
Elle ressurgit
Elle se plait au creux de mon ventre
Elle y a fait son nid.

Cat

Repost 0
Published by cat - dans poèmes
commenter cet article
12 mai 2005 4 12 /05 /mai /2005 00:00

Je voulais remercier L'ANGE d'OB, pour son excellent travail sur mon blog...merci l'Ange.

Je voudrais remercier certains bloggeurs d'être là pour moi, C.Ta.C, le Yop, et d'autres...c'est vraiment très gentil...

Cat

Repost 0
Published by cat - dans lord
commenter cet article
11 mai 2005 3 11 /05 /mai /2005 00:00

C'est sa dernière image
La dernière image de lui
Une champs de feuilles vertes
"Pour l'espoir" m'a-t-il écrit.

Quand je suis revenue
Plus rien, plus de photos, plus de mails
Plus rien.

Pas un mot, pas une explication
Je n'ai rien compris
J'ai supplié une explication
J'ai quémandé même

J'ai obtenu trois "plus" et un "trop"
Avec une expression qui me tue
"bonne chance pour la suite"

Je ne sais quoi penser
Qu'un fois de plus tout est gâché
Que j'en ai ma part de responsabilité
Et une grande dose de culpabilité

Le vide m'a de nouveau envahie
Cette fois
J'avais bien plus que la main sur la porte
La porte était grande ouverte devant moi
Mais elle n'a pas voulu que je passe
Elle s'est refermée sur moi
Après m'avoir fait croire.

La porte s'est refermée sur moi
Je suis glacée de l'intérieur
Anéantie, vide, sans espoir
sans rien

C'est sa dernière image pour moi
Un champs de feuilles pour l'espoir
Ce sont ses derniers mots pour moi,
Vide de sens et d'amour.

Cat.

 

Repost 0
11 mai 2005 3 11 /05 /mai /2005 00:00

Tout ce vacarme
Taché de larmes
Jusqu'au bout des armes

Tout n'est pas dit
A peine décrit
Tirés de nos vies

Le temps de dire
Le temps de faire
Juste reconnaissance
Le temps d'entendre
Juste un peu de silence

Rien d'important
Que l'essentiel
Un rien laissé
A la portée
D'une vie impuissante

Le temps d'écrire
Le temps d'entendre
Le temps de faire
Juste reconnaissance
Le temps d'entendre
Juste un peu de silence

Le visage plongé à terre
Le visage plongé à terre
Comme un instant ses paupières
Rechercher ce qui nous éclaire

Pendant ce temps
Le temps s'enterre
Le temps de faire
Juste reconnaissance

Le temps d'entendre
Juste un peu de
Juste un peu de silence.

Calogero.
Duo avec Sonia Lacen.

 

Repost 0
Published by cat - dans chansons
commenter cet article
11 mai 2005 3 11 /05 /mai /2005 00:00

Je m'en vais...

Je m'en vais bien avant l'heure
Je m'en vais bien avant de te trahir
Je m'en vais avant que l'on ne se laisse aller
Je m'en vais avant que l'on ne puisse en rire
Je m'en vais en gardant toute ton odeur
Je m'en vais en te regardant dormir
Je m'en vais car l'on s'est vu voler
Je m'en vais avant que l'on ne puisse attérir
Je m'en vais car l'on s'est tant aimé
Je m'en vais avant de te détruire
Je m'en vais pour que tu ne m'oublies jamais
Je m'en vais en te voyant sourire
Je m'en vais en croyant que tout est vrai
Je m'en vais avant de te découvrir
Je m'en vais bien avant de te décevoir
Je m'en vais bien avant de te trahir

Je n'ai aimé que toi
Je t'embrasse jusqu'à en mourir
Je n'ai aimé que toi
Je t'embrasse jusqu'à en mourir

Je m'en vais pour tout recommencer
Je m'en vais pour ne jamais m'assagir
Je m'en vais car tout est si léger
Je m'en vais en te regardant dormir
Je m'en vais pour ne jamais t'oublier
Je m'en vais sans même te l'écrire
Je m'en vais en croyant que tu te libères
Je m'en vais bien avant de te découvrir
Je m'en vais pour ne jamais te décevoir
Je m'en vais bien avant de te trahir
Je m'en vais car l'on s'est vu voler
Je m'en vais avant que l'on puisse attérir
Je m'en vais car l'on s'est tant aimé
Je m'en vais bien avant que de te détruire

Je n'ai aimé que toi
Je t'embrasse à en mourir
Je n'ai aimé que toi
Je t'embrasse à en mourir

Repost 0
Published by cat - dans chansons
commenter cet article
10 mai 2005 2 10 /05 /mai /2005 00:00

Fêtes Johanniques

En fin de matinée, je me rends chez le buraliste et évidemment, le titre du journal local était consacré aux Fêtes Johanniques....Impossible d'y échapper...une semaine entière à vivre au rythme de la Jeanne...la remise de l'étendard, la traversée de la Loire (toujours le 1 mai), la remise des clefs de la ville...le défilé des provinces, le défilé militaire, l'embrasement des tours de la cathédrale avec les anciens qui croient que, de nouveau, la guerre est là, le défilé des officiels...et le feu d'artifice, incontournable...(les festivités sont dans le désordre, le nouveau maire ne fait plus distribuer de programme...et comme je ne vais pas aux réjouissances...)

Donc cette année, le people politique qui s'y est collé...Jean Louis Debré...le pauvre, il a dû remplacer Valery Giscard D'Estain...ce dernier a eu peur de se faire lincher à cause de la constitution...à croire que les orléanais sont pas capables de se tenir...

Si, ils savent se tenir...près de la Loire pour regarder le feu...de voiture...mais non, le feu d'artifice...grand moment...

On félicite la jeune fille, car l'armure est lourde...il a pas plu, il a pas fait trop chaud...cela était déjà ça de gagné pour elle...

Repost 0
10 mai 2005 2 10 /05 /mai /2005 00:00

 

 

Désespoir.

 

Au matin tu te lèves
Et le vide s'est fait en toi
Plus rien
Tout est laissé à l'abandon

 

Tu ne penses plus
Tu réagis à peine
Les larmes affluent
Les sanglots te soulèvent

 

Tu penses à ce qui s'est passé
Tu es désespérée
Trop de choses gâchées
Plus rien à espérer

 

Il faut continuer à avancer
Lever la tête
Faire semblant d'exister
Et un jour,
Tout recommencer.

Cat

Repost 0
10 mai 2005 2 10 /05 /mai /2005 00:00

Nouveau Départ.

 

La colère a eu raison de moi. Une énième volte-face de sa part, faisant de moi la coupable désignée, la méchante de service, m'a fait baisser les bras !

Quelle tristesse, quand poussée à bout, je renonce !
La colère m'a submergée pour de bon. Je n'ai pas lutté, les mots sont sortis, des paroles désagréables !

Rien ne me soulageant, que cet acte final : RENONCER !
Je suis partie, j'ai repris mes mots, ceux que j'avais écrits, ceux que j'aime.

J'ai tiré ma révérence.
Aujourd'hui, je renais
ici, seule,
soulagée et

LIBRE.

Cat.

Repost 0
10 mai 2005 2 10 /05 /mai /2005 00:00

 

Ta chair, ma chère

J'ai plongé au fond de ton corps
Comme on s'enfonce dans la mer
J'ai vu la lueur des sémaphores
Et puis un océan de lumière
On est alors passé par-dessus bord
Comme un seul homme à la mer
Je me suis glissé derrière ton corps
Et j'en suis encore et toujours fier
D'avoir pu voir l'envers du décor
Tes hanches ta peau ta crinière
Nous nous sommes presque crus morts
Avant de mordre la poussière

Et même si on meurt demain
Et même si tout doit
Un jour prendre fin
Dis moi au moins
Une fois encore
Si je te mérite
Ma chair

J'ai glissé contre ton corps
Et je suis tombée plus bas que terre
J'ai dévissé de la face nord
Sans pouvoir me retenir aux pierres
Et pendant quelques secondes alors
Je me suis vu sombrer en l'air
Je me suis cogné contre ton corps
Je me suis découvert
Au fond de ta chair
Attaché à ton corps
Comme le paradis à l'enfer
Je ne pensais pas alors
Que l'on passerait l'hiver

Et même si on meurt demain
Même si tout doit un jour prendre fin
Dis moi au moins
Une fois encore
Si je te mérite
Ma chair.

Christophe Miossec.

 

 

 

Repost 0
Published by cat - dans chansons
commenter cet article
10 mai 2005 2 10 /05 /mai /2005 00:00

Polnareff

 

Je crois que c'est cette chanson qui m'a donné le goût des textes. Aussi loin que je puisse remonter, c'est elle...apprise en cours de musique en 5°...

 

Le bal des Lazes.

 

Je serais pendu demain matin / Ma vie n'était pas faite / Pour les châteaux.
Tout est arrivé ce soir de juin / On donnait une fête / Dans le château.

Dans le château de Laze / Le plus grand bal de Londres / Lord et Lady de Laze / Recevaient le grand monde/ Diamants, rubis, topazes / Et blanches robes longues /Caché dans le jardin / Moi je serrais les poings / Je regardais danser / Jane et son fiancé.

Je serai pendu demain au jour / Dommage pour la fille / De ce château.
Car je crois qu'elle aimait bien l'amour / Que l'on faisait tranquille / Loin du château.

Dans le château de Laze / Pour les vingts ans de Jane / Lord et Lady de Laze / Avaient reçu la Reine / Moi le fou que l'on toise / Moi je crevais de haine / Caché dans le jardin / Moi je serrais les poings / Je regardais danser / Jane et son fiancé.

Je serais pendu demain matin / Ca fera quatre lignes / Dans les journaux.
Je ne suis qu'un vulgaire assassin / Un vagabond indigne / De ce château.

Dans le château de Laze / Peut-être bien que Jane / A l'heure où l'on m'écrase / Aura un peu de peine / Mais ma dernière phrase / Sera pour qu'on me plaigne / Puisqu'on va lui donner / Un autre fiancé / Et que je n'pourrai pas / Supprimer celui-là.

 

Paroles : Pierre Delanoé.
Musique : Michel Polnareff.
1968.

 

 

Repost 0
Published by cat - dans chansons
commenter cet article

Articles Récents