Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 00:55


monamielarosemmun.jpg


Mon amie La Rose

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Me l'a dit ce matin
A l'aurore je suis née
Baptisée de rosée
Je me suis épanouie
Heureuse et amoureuse
Aux rayons du soleil
Me suis fermée la nuit
Me suis réveillée vieille

Pourtant j'étais très belle
Oui j'étais la plus belle
Des fleurs de ton jardin

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Me l'a dit ce matin
Vois le dieu qui m'a faite
Me fait courber la tête
Et je sens que je tombe
Et je sens que je tombe
Mon cœur est presque nu
J'ai le pied dans la tombe
Déjà je ne suis plus

Tu m'admirais hier
Et je serai poussière
Pour toujours demain.

On est bien peu de chose
Et mon amie la rose
Est morte ce matin
La lune cette nuit
A veillé mon amie
Moi en rêve j'ai vu
Eblouissante et nue
Son âme qui dansait
Bien au-delà des nues
Et qui me souriait

Crois celui qui peut croire
Moi, j'ai besoin d'espoir
Sinon je ne suis rien

Ou bien si peu de chose
C'est mon amie la rose
Qui l'a dit hier matin.



Paroles de Cécile Caulier. 1964.
Photo du 7 Octobre 07.
Le rosier grimpant de Mémère.



Repost 0
Published by Simplement Cat - dans chansons
commenter cet article
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 00:06



L'histoire :
Joseph, un petit garçon décide de se cacher parmi les jouets d'un grand magasin. Ses parents et tout le personnel le cherchent en vain. Le magasin ferme. Soudain retenti la voix, la fameuse voix que l'on peut entendre dans les magasins et qui fait les annonces. Cette voix se met à nous raconter l'histoire de Joseph parmi les jouets. Ses rencontres avec Le Soldat Rose, Made in Asia, le Roi et la Reine, le Petit Chimiste, la Panthère ...

Ce que j'en ai pensé :
Ni trop long, ni trop court. Si peut-être trop court ... ça, c'est parce que je ne me suis pas ennuyée, alors j'ai eu un goût de trop peu ...

Des chansons simples et douces, des paroles qui s'impriment dans nos esprits. A l'image du spectacle. On est loin des mises en scène surchargées, redondantes qui sont là pour mettre en avant tel ou tel artiste. L'histoire est bien la vedette du spectacle.

Garder ses yeux d'enfant ... on est jamais aussi bien que dans les bras de ses parents  ... un + un = deux, on n'a pas trouvé mieux, ... love love,  ... aimer être aimé, c'est bien là le secret ...
Bravo aux artistes réunis par Louis Chédid, Bravo pour son joli conte ...
Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 01:54
 





Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au détour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
avec le temps tout s'évanouit

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueules
à la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
le samedi soir quand la tendresse s'en va tout' seule

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
l'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
avec le temps, va, tout va bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie les passions et l'on oublie les voix
qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
et l'on se sent floué par les années perdues- alors vraiment
avec le temps on n'aime plus

 

 

Léo Ferré


Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
14 octobre 2006 6 14 /10 /octobre /2006 01:03

 

J'traînais les pieds, des casseroles
J'n'aimais pas beaucoup l'école
J'traînais les pieds, mes guiboles abîmées
J'explorais mon quartier

J'traînais des pieds dans mon café
Les vieux à la belotte braillaient
Papi, mamie, tonton André et toutes ces pépées
A mes p'tits soins, à m'pouponner

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p'tit coeur tout mou
bousillées mes godasses, bousillé sur ma joue
bousillées les miettes de nous


La fumée du boeuf bourguignon
Toute la famille tête dans l'guidon
Du temps où ont pouvaient faire les cons
Les pensionnaires, les habitués, les gens d'passage surtout l'été
Joyeux bordel dans mon café

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p'tit coeur tout mou
balayée la terrasse, envolé le bout d'chou
envolées les miettes de nous


Je traîne les pieds, j'traîne mes casseroles
J'n'aime toujours pas l'école

Ecorché mon visage, écorchés mes genoux
écorché mon p'tit coeur tout mou
bousillées mes godasses, bousillé sur ma joue
bousillées les miettes de nous

Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
7 août 2006 1 07 /08 /août /2006 01:13

Quand je fais mon repassage, j'aime bien écouté mon cd de Gainsbourg, qui est une compile ... Manon, Bonnie and Clide ... je trouve cela très sensuel ... ouep, j'ai de drôles de rîtes mais bon ...

Ma préférée : L'eau à la bouche.

Ecoute ma voix écoute ma prière

Ecoute mon cœur qui bat laisse-toi faire

Je t'en pris ne sois pas farouche

Quand me viens l'eau à la bouche



Je te veux confiante je te sens captive

Je te veux docile je te sens craintive

Je t'en prie ne sois pas farouche

Quand me viens l'eau à la bouche



Laisse toi au gré du courant

Porter dans le lit du torrent

Et dans le mien

Si tu veux bien

Quittons la rive

Partons à la dérive

Je te prendrais doucement et sans contrainte

De quoi as-tu peur allons n'aie nulle crainte



Je t'en prie ne sois pas farouche

Quand me viens l'eau à la bouche



Cette nuit près de moi tu viendras t'étendre

Oui je serai calme je saurai t'attendre

Et pour que tu ne t'effarouches

Vois je ne prend que ta bouche

Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 18:26

on veut croire ce qu'on voit,
un autre qu'on n'est pas,
on est là
tel qu'il faut paraitre

pour les gens qu'on n'aime pas,
qui nous tirent vers le bas,
qui se plient
pour mieux nous soumettre

Ils sont là pour tourner,
ne font que gravité
dans le monde
et me détourner

de ce que j'ai en moi
ce que j'ai en moi
mais qui peut savoir le parcours
que j'ai du faire

pour arriver a moi
arriver a moi
et m'apercevoir qu'en retour
tout reste a faire


au milieu des regards,
comme autant de miroirs
qui reflètent
une image toute faite,

c'est avoir tout pouvoir,
jusqu'a n'en plus pouvoir
de promettre
et tout se permettre

Ils sont là pour tourner,
ne faire que gravité
dans le monde
et me détourner

de ce que j'ai en moi
ce que j'ai en moi
mais qui peut savoir le parcours
que j'ai du faire

pour arriver a moi
arriver a moi
et m'apercevoir qu'en retour
tout reste a faire


et en arriver là
au point de se complaire
à croire ce que l'on voit
le centre de l'univers

seul, on le demeure
on vit on meurt
sa derniere heure on la fait seul
à la hauteur de ses erreurs
de sa grandeur on se fait seul!

on le demeure
on vit on meurt
sa derniere heure on la fait seul
à la hauteur de ses erreurs
de sa grandeur on se fait seul...

Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
26 mai 2006 5 26 /05 /mai /2006 00:50

Je réécoutais l'album de Damien Saez, Jours étranges  j'ai été émue par cette chanson Montée là-haut

Le ciel ne sera plus jamais
Aussi noir qu'il n'est aujourd'hui
Comme un soleil ensorcelé
Tes yeux se perdent dans mes nuits
On n'était pas du même monde
Mais qu'est-ce que ça fait maintenant
Puisque les anges et les colombes
Se sont enfuis avec le vent

Depuis que t'es montée là-haut
Les anges n'ont jamais été plus beaux
Depuis que t'es montée là-haut
Ici moi je me sens toujours de trop

Et je t'emmènerai

Paraît que t'étais une princesse
Moi je n'en ai jamais connue
Juste des larmes et des détresses
Et ma chanson un peu perdue
Si un jour tu veux redescendre
Sache que mon cœur est ouvert
Et qu'il saigne à n'en plus comprendre
Où est l'eden où est l'enfer

Depuis que t'es montée là-haut
Les anges n'ont jamais été plus beaux
Depuis que t'es montée là-haut
Ici moi je me sens toujours de trop
Depuis que t'es montée là-haut
Ici moi je me sens toujours de trop

Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 01:20


Et je saigne encore, Kyo

 

 

 

Il a le droit de poser ses mains sur ton corps
Il a le droit de respirer ton odeur
Il a même droit aux regards qui le rendent plus fort
Mets-moi la chaleur de ta voix dans le coeur

Et ça fait mal, crois moi, une lame enfoncée loin dans mon âme
Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
Et je saigne encore, je souris à la mort
Tout ce rouge sur mon corps
Je te blesse dans un dernier effort

Il aime caresser ton visage quand tu t'endors
Et toi tu te permets de dire encore encore
Je sais que ce qui ne tue pas nous rend plus fort
Mais moi, mais moi je suis déjà mort

Ca fait mal, crois moi, une lame enfoncée loin dans mon âme
Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
Et je saigne encore, je souris à la mort
Tout ce rouge sur mon corps
Je te blesse dans un dernier effort

Mais je saigne encore, je souris à la mort
Mais je saigne encore,
Tout ce rouge sur mon corps
Tout ce rouge sur mon corps
Tout ce rouge sur mon corps

Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 00:40

C'est la première chanson du dernier album de Johnny, Ma vérité, elle me touche cette chanson, vous ne pouvez pas savoir ... mais bon ...

S'il n'est pas trop tard

S'il n'est pas trop tard quand tu rentreras
J'aimerai bien te parler d'autre chose que de moi
Des actualités, des guerres qui s'annoncent,
Du jardin d'en bas dévoré de ronces,
S'il n'est pas trop tard...
 
S'il n'est pas trop tard quand tu reviendras
J'aimerai bien te donner autre chose de moi
Pas ce coeur instable
Tu n'as pas idée ce qu'on prend de coups
Toujours sous la table.
 
S'il n'est pas trop tard
Pour te parler
S'il n'est pas trop tard
Pour te retrouver
Je saurai te dire les mots attendus depuis des années
Que j'avais perdus en chemin je crois
Que j'ai retrouvés pour toi.
 
Pour me relever
J'ai besoin de te dire
Que rien ne pourra plus nous séparer.
Ni les guerres qui s'annoncent
Ni les douleurs du monde
Pas plus que l'enfance envahie de ronces.
 
S'il n'est pas trop tard quand tu rentreras
S'il n'est pas trop tard tu reconnaîtras
Celui qui ne voulait vivre que pour toi
Celui qui ne voulait vivre que pour toi.
 
S'il n'est pas trop tard
Pour te parler
S'il n'est pas trop tard
Pour te retrouver
Je saurai te dire les mots attendus depuis des années
Que j'avais perdus en chemin je crois
Que j'ai retrouvés pour toi.
Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 00:00

J'ai cette chanson dans la tête en ce moment ... Alain Souchon ... allez savoir pourquoi ...

Allo maman bobo ...

J'march' tout seul le long d'la lign' de ch'min d'fer
Dans ma tête y a pas d'affair'
J'donne des coups d'pied dans un' ptit' boîte en fer
Dans ma tête y a rien à faire
J'suis mal en campagn' et mal en vill'
Peut-être un p'tit peu trop fragil'


Allô Maman bobo
Maman comment tu m'as fait j'suis pas beau
Allô Maman bobo
Allô Maman bobo

J'train'fumée, j'me r'trouv' avec mal au cœur
J'ai vomi tout mon quatre heur'
Fêt', nuits foll's, avec les gens qu'ont du bol
Maint'nant qu'j'fais du music hall
J'suis mal à la scène et mal en vill'
Peut-être un p'tit peu trop fragil'

Allô Maman bobo
Maman comment tu m'as fait j'suis pas beau
Allô Maman bobo
Allô Maman bobo


Moi j'voulais les sorties d'port à la voil'
La nuit barrer les étoil's
Moi les ch'vaux, l'révolver et l'chapeau d'clown
La bell' Peggy du saloon
J'suis mal en homme dur
Et mal en p'tit cœur
Peut-être un p'tit peu trop rêveur

Allô Maman bobo
Maman comment tu m'as fait j'suis pas beau
Allô Maman bobo
Allô Maman bobo

J'march' tout seul le long d'la lign' de ch'min d'fer
Dans ma tête y a pas d'affair'
J'donne des coups d'pied dans un' ptit' boîte en fer
Dans ma tête y a rien à faire
J'suis mal en campagn' et mal en vill'
Peut-être un p'tit peu trop fragil'

Repost 0
Published by Cat - dans chansons
commenter cet article

Articles Récents