Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 01:31

Depuis plusieurs années, j'achète un magasine sur le Québec. Québec Magazine. Dans le numéro spécial de Mars-Avril, le n°21, j'ai lu un article qui m'a bien fait rire ... donc ...

Maurice Druon.

écorche le parler québécois.

Auteur des Rois Maudits et membre de l'académie française, Maurice Druon a irrité plus d'un québécois par ses propos tenus lors d'un débat sur la féminisation des mot sur Radio France Internationale. Des propos repris en première page du quotidien Montréalais La Presse, le 16 janvier, sous le titre :
"Maurice Druon se moque du "parler pittoresque" des Québécois".
"J'aime beaucoup mes amis canadiens. J'apprécie beaucoup leur parler pittoresque, a déclaré Maurice Druon de Rois Maudits sur RFI. Mais, tout de même, n'oublions pas que la langue québécoise a été importée dans le Nouveau Monde surtout du parler poitevin, avant Corneille et Racine, avant Boileau, avant Voiture, avant Vaugelas, avant l'Académie, qui a fait de la langue française une langue sûre, très pure, très exacte."
Fidèle à ses positions, le romancier a repoussé les "féminisations absurdes" comme celles proposées au Québec. "Ce n'est pas au Québec que j'irai prendre des leçons de langue française, a ajouté l'académicien. Nous n'acceptons pas que de mettre un "e" au bout des mots, comme "professeure" ou "recteure", soit du bon français."
Heureusement, les Québécois ont de la réparti et de l'humour !
"Maurice, comment tu me parles ?" écrivait Marc Cassivi, chroniqueur à La Presse, dans sa longue lettre à Maurice Druon. "T'aimes pas la façon dont les Québécois tchatent ? Tout ça parce que chez nous, on dit "madame la ministre" et "madame la professeure". Tu préférerais qu'on dise " la nana du ministère" ou "la meuf de la fac", peut-être ? "

Rubrique réalisée par Séverine Galus.




Je les adore ... et ils ont raison ... mais qui est-on pour leur donner des leçons de langues quand on voit comment qu'ça cause par chez nous ... moi, je me marre ... je repense toujours à ce pauvre maudite français qui demande où il peut boire de l'eau ... la dame lui répond : " L'abreuvoire, c'est là-bas !" ... il la regarde comme si elle l'avait insulté et lui rétorque : " Chez nous, les abreuvoirs, c'est pour les animaux, moi, je bois à la fontaine ! " ... à elle de lui faire remarquer ... "Chez nous, Monsieur, les fontaines se situent au milieu des parcs pour faire joli ... et chez nous, Monsieur, quand on a soif, on s'en va à l'abreuvoir, ou au café pour chercher un breuvage" ... et toc, mon vieux ... parce que au Québec, et je sais de quoi je parle ... c'est pô parce qu'on y parle le français qu'on y parle le français de France ... alors, franchement, Monsieur Druon, moi je dis, madame l'auteure de ce livre ... et si tu fais ton niaiseux, tu prends ton char, et tu t'en retournes d'où tu viens, sacré maudite français !!!

Repost 0
Published by Cat - dans Le Québec
commenter cet article
31 octobre 2005 1 31 /10 /octobre /2005 00:00

Il y a cinq ans, j'étais au Québec pour l'Halloween ... et ... il faisait froid ... si je vous jure ...
Là-bas, les adultes font Halloween le week-end d'avant le 31 ... et oui, le 31 ne tombant pas tous les ans un vendredi ou un samedi ... si on veut faire la fête jusqu'au bout de la nuit il faut être arrangeant ... et s'il y a un truc que les Québécois sont ... c'est arrangeant ... donc ... si le 31 ne tombe ni un vendredi ni un samedi ... ce jour-là est réservé aux enfants ...

Halloween c'est ... allez lire la légende chez les Kikojos ... et aussi chez Honorius
Donc ... il y a cinq ans ... Halloween n'était ni un vendredi ni un samedi ... c'était un mardi ... et le vendredi 27, j'étais à Magog ... Magog, c'est une petite ville de villégiature au bord du Memphrémagog, un lac qui commence au Québec et qui se finit aux USA. Nous avions loué un Condo (un appart) au pied du lac ... avec terrasse ... c'était formidable ... Il paraît qu'il y a un monstre dans le lac, le Menphré, j'ai pourtant veillé tard, je me suis levée tôt ... je ne l'ai pas vu ...
Le dernier soir à Magog, nous sommes allés au restau ... c'était le 27 octobre ... et là ... j'ai fait de surprenantes rencontres ... voui ... Jules César, Cléopatre, Charlot ... et je crois que j'ai aussi vu Indiana Jones ...
Il faisait beau, un temps d'été indien ....












Le lendemain, nous sommes partis pour Québec, c'est long le chemin jusqu'à Québec ... Là-bas, il y a un truc que l'on apprend vite, c'est que deux heures de route, ce n'est pas si long finalement pour rejoindre une ville ...
Sur la route, il s'est mis à neiger, comme dans les films, la neige tombe et est balayée par le vent ... la neige, quand j'en vois j'ai de nouveau l'âge d'un enfant ... et puis, c'est sur cette route, sous ce temps que j'ai entendu pour la première fois MON ANGE d'Eric Lapointe ... celle que l'on peut écouter sur mon blog ... je vous en ai parlé
Tout jurait-il qu'arrivée sur l'ïle d'Orléans, j'étais morte de froid ... non pas qu'il faisait si froid ... juste -4° ... bon la veille on en était encore à 22° ... voui, ça fait peur hein ... nan !!! ... j'ai eu du mal, c'est avec le norde ... le vent du nord est qui vient droit du groenland ... en haut de la chute de Montmorency, hormis mon appareil photo qui ne voulait plus rien entendre, gelé le pauvre !!! ... je ne vous parle pas de mes oreilles ... petites et collées pourtant ... et bien j'avais l'impression que si je les touchais elles allaient tombées tellement j'avais froid ...je ris quand j'y pense ... et je riais là-bas aussi ...

A Québec le 28 octobre, dans les rues le soir, j'ai rencontré de drôles choses .. des grappes de raisins, des Dark Vador, des vampires ... et j'en passe ... et j'ai vu cela aussi ...



N'empêche que là-haut dans le ciel, ils ont dû avoir la trouille de ce qu'ils ont vu cette nuit là ... car le dimanche matin surprise ... je me lève à 6h ... il fait déjà jour là-bas à six heures ... mais bon à 16h il fait nuit aussi ... et bien il neigeait ... et pas comme chez nous ... des vrais bons gros flocons ... ils appellent cela la petite neige de Noël, cette première neige ... ils sont marrants eux ... je n'avais jamais conduit sur la neige, et bien maintenant, je peux vous assurer que je sais ... et c'est autre chose que chez nous ... car là-bas, la neige, même pas peur ...

Enfin, nous sommes retournés sur Montréal ... là-bas ... grand soleil, pas de neige ... mais il faisait frais ... environ 8°, c'est raisonnable ... les couleurs de l'automne... magnifiques ... Et j'ai trouvé cela ...


voilà il y cinq ans, le 31 octobre, j'étais à Montréal ... il faisait froid sans plus ... et seuls les enfants cherchaient des bonbons ou vous promettaient des sorts ... les adultes, ils avaient pris de l'avance sur la fête ... parce que les adultes, ils sont toujours pressés ... dommage qu'ils oublient que eux aussi ont été des enfants avec de jolis rêves ...

 

 

 

 

 

 

Joyeux Halloween !!!

Photos de Cat.
Québec, 2000.

Repost 0
Published by Cat - dans Le Québec
commenter cet article
17 août 2005 3 17 /08 /août /2005 00:00



La Guyane, c'est bien ... le Québec, c'est mieux ... en plus, il y avait longtemps ... donc en route pour l'île d'Orléans ... à l'est de la ville de Québec ... face aux chutes de Montmorency ...

L'île d'Orléans ... c'est au bout de ce pont ... l'unique accès ... routier ... ce sont les étales de produits artisanaux à base d'érable et de fruits ... normal ... l'île d'Orléans a pour premier nom l'île de Bacchus ... un véritable micro climat ... c'est son port ... ses villages ... et c'est aussi mon fournisseur de sirop d'érable ... Richard Boily ... à Saint Famille ...















Photos de Cat.


 

 

Mais celui qui en parle le mieux ... de l'île d'Orléans ... c'est Félix Leclerc ... il y est enterré ...

Le Tour de L'île


Pour supporter / le difficile / et l'inutile / y'a le tour de l'île / quarante-deux milles / de choses tranquilles / pour oublier / grande blessure / dessous l'armure / été, hiver / y'a le tour de l'île / l'île d'Orléans

L'île c'est comme Chartres / c'est haut et propre / avec des nefs / avec des arcs / des corridors / et des falaises / en février / la neige est rose / comme chair de femme / et en juillet / le fleuve est tiède / sur les battures

Au mois de mai / à marée basse / voilà les oies / depuis des siècles / au mois de juin / parties les oies / mais nous les gens / les descendants / de la Rochelle / présents tout l'temps / surtout l'hiver / comme les arbres

Mais c'est pas vrai / ben oui c'est vrai / écoute encore

Maisons de bois / maisons de pierre / clochers pointus / et dans les fonds / des pâturages / de silence / des enfants blonds / nourris d'azur / comme les anges / jouent à la guerre / imaginaire / imaginons

L'île d'Orléans / un dépotoir / un cimetière / parcs à vidanges / boîte à déchets / U.S parkings / on veut la mettre / en mini-jupe / and speak english / faire ça à elle / l'île d'Orléans / notre fleur de Lys

Mais c'est pas vrai / ben oui c'est vrai / raconte encore

Sous un nuage / près d'in cours d'eau / c'est un berceau / et un grand-père / au regard bleu / qui monte la garde / il sait pas trop / ce qu'on dit dans / les capitales / l'oeil vers le golfe / ou Montréal / guette le signal

Pour célébrer / l'indépendance / quand on y pense / c'est-y en France / c'est comme en France / le tour de l'île / quarante-deux milles / comme des vagues / les montagnes / les fruits sont mûrs / dans les vergers / de mon pays

Ca signifie / l'heure est venue / si t'as compris


 
Repost 0
Published by Cat - dans Le Québec
commenter cet article
16 juin 2005 4 16 /06 /juin /2005 00:00

 

Mon histoire….

 

 

 

 

 

 

 

Prénom :                     Château (en fait, je suis un hôtel prestigieux….très prestigieux même…)

 

Nom :                           Frontenac (comme Louis de Buade, Comte de Frontenac)

 

Naissance :                 1893.

 

Mère :                          Le Cap Diamant, ville de Québec… ( je suis encore posé dessus, c’est plutôt bon signe…)

 

Père :                           Architecte américain, Bruce Price….

 

Comment je suis né : Lord Dufferin m’a rêvé pour la Canadien Pacifique, compagnie ferroviaire.

                                      Mon père m’a voulu comme représentant le mélange de la culture française et anglaise.

                                      Je suis devenu le « Style Château », emblème du Canada.

 

Dans quel but :           Québec est une ville romantique très prisée des américains…il fallait un lieu pour les accueillir.

 

Comment je suis :      Grand. Toits en cuivre pour contraster avec mes murs de briques rouges rehaussés de pierres de taille.

                                      Je m’agrandis, on me rajoute des ailes. La dernière date de 1993, pour mon centenaire.

                                      620 chambres. 24 suites. 20 salles de réunion.
On me visite… Les guides sont en costume d’époque.

 

 

Un jardin,

Quatre murs,

Un soleil

Doré comme un citron mûr,

Ta chaleur

Blottie contre ma chaleur,

Et ton cœur tout contre mon cœur.

 

Tes yeux doux,

Tes seins lourds,

Mes mains nues

Couchées contre tes velours,

Nos prénoms

Gravés au feutre en couleur,

Sur ton cœur, sur mon cœur.

 

 

 

 

 

 

 Ce serait la maison du bonheur.

Même à fort loyer, j’suis preneur.

Il n’y aura que toi contre moi

Et l’amour contre notre amour…

 

Plus d’auto,

Plus d’ciné

Rien qu’un rêve

Sur le bout de ton nez.

Tes grains de beauté,

Mon grain de folie

Et ta vie tout contre ma vie.

  Rien qu’un toit

Pour nous deux,

Rien qu’une chambre

Avec vue sur tes yeux,

Chien qui dort

Et qui veille au bas du lit

Sur ta vie, sur ma vie.

 

Un jardin

Sur la mer,

Un chagrin

Jeté comme un fruit amer,

Ta chaleur

Serrée contre ma chaleur

Et ton cœur

Tout contre mon cœur.

 

 

 

Mes petites histoires :       Je suis construit à l’emplacement du Château Haldimand.

                                      J’ai brûlé, et lors de ma reconstruction, on a supprimé toutes les cheminées de mes chambres.

                                      Mon chef cuisinier cultive ses herbes aromatiques sur mes toits…paraît que cela leur donne un goût à part…

                                      J’héberge une piscine à un étage, mais j’ai oublié lequel… l’âge, sans doute…

 

J’ai accueilli :              La Reine Elizabeth II d’Angleterre, normal, c’est ma souveraine… ainsi qu’une bonne partie de sa famille…

                                      J’ai surtout accueilli, en 1944, la Conférence du Québec. Roosevelt, Churchill et MacKenzie ont refait l’Europe d’après-guerre dans mon petit salon rose…ils y ont même parlé du débarquement. Churchill avait oublié son petit carnet où tout était noté dedans…et à la discrétion d’une femme de ménage, tout est rentré dans l’ordre…

 

La légende :                Lorsque vous descendrez mon grand escalier, tenez-vous à la rampe, imaginez la chose qui changerait votre vie, faites en le vœu….

                                      Il se réalisera…

 

 

Chanson : Francis Lalanne, La maison du Bonheur.

Photos de Cat. Mais ça, vous vous en doutez.........elles sont penchées......

 

 

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article
7 juin 2005 2 07 /06 /juin /2005 00:00

 

Les Chutes du Niagara sont connues de part le monde...Lieu hyper touristique...et ce n'est rien de le dire...

Je voulais les voir au moins une fois. Aller au Canada sans passer par les Chutes, c'est comme aller à Paris et ne pas jeter un coup d'oeil à la Tour Eiffel.

Je les ai donc approchées, blasée...oui, m'enfin, c'est juste de l'eau qui tombe...

La première chose qui frappe c'est la bruine, ensuite le bruit, enfin la puissance qui fait vibrer le sol.
Les voir de face n'est pas impressionnant, mais les voir tomber, se déverser dans la rivière Niagara, là, ça m'a fait quelque chose, une truc au ventre...

Je les ai vu par en-dessous...j'ai laissé à d'autres le soin de les approcher en bateau...

En fait, à Niagara Falls, il y a le Voile de la marié, qui est la chute américaine qui se trouve dans l'état de New York...et le Fer à Cheval, la chute canadienne, qui se trouve dans la Province de l'Ontario.

Le Voile de la Mariée, vu du côté canadien.

Le fer à Cheval.

la chute vu d'en dessous.

Photos de Cat.
Août 1996.

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article
31 mai 2005 2 31 /05 /mai /2005 00:00

 

Aujourd'hui, j'ai dû être confrontée à la réalité d'un prochain retour dans le monde du travail et, j'avoue cela me stresse un peu, beaucoup....

 

Donc, trouvant la réalité difficile, j'ai décidé de retourner faire un tour du côté de Montréal, du Mont Royal plus précisément...

Sur le Mont Royal, j'ai rencontré....

La mouette...n'oublions pas que Montréal est un île et, que le Saint Laurent est si large que l'influence maritime se ressent jusqu'à Québec...

 

La marmotte qui aime les gens, elle n'hésite pas à venir vers eux....le problème c'est que les touristes lui donnent de la nourriture...et ce n'est pas bien pour elle...

 

J'ai rencontré aussi les écureuils...

des tous petits

 

et des plus grands...ceux-là n'hésitent pas à venir au plus près de nous...

J'en ai vu d'autres, des animaux, mais je n'ai pu attraper que ceux là...

 

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article
29 mai 2005 7 29 /05 /mai /2005 00:00

 

Située à l'est de Québec, lorsque l'on longe le Saint-Laurent...Elle fait face à l'île d'Orléans, dite île de Bacchus...à cause de son micro-climat...et de la profusion de des champs de vignes...
La rivière Montmorency prend sa source dans les Laurentides et vient se vider dans le fleuve par cette chute.
La dénivélation est de 83 mètres, La Chute de Montmorency est une fois et demi plus élevée que les Chutes du Niagara (les photos suivront plus tard pour celles-ci)....son débit atteint 125 000 litres d'eau par seconde lors des crues printanières.

On peut atteindre la chute par le téléphérique et redescendre par l'escalier...ou faire le contraire quand on est un grand sportif...mais bonjour les mollets à l'arrivée...je précise, nous on a choisi la première solution...

 

Chute de Montmorency.
Fin octobre 2000.

Chute Montmorency.
Juillet 2002.

Photos de Cat.

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article
21 mai 2005 6 21 /05 /mai /2005 00:00

Québec sous la neige, la première neige de cette fin d'octobre 2000...

 
La rue Saint Jean.                             Le Capitole, la patinoire.


La terrasse Dufferin, devant le château Frontenac, surplombe le cap Diamant. On peut voir au premier plan, la piste de luge.


La porte Saint Jean...une des quatre portes qui encerclent le vieux Québec.
C'est aussi l'endroit où je me suis ramassée...pas vraiment équipée...oups...glissade...


La place des artiste.


Le château Frontenac, qui est en fait un hôtel de luxe. Magnifique à visiter.

 

 Toujours Frontenac.                          Le parlement du Québec, à Québec.

 

  

                       

 

Photos de Cat.
Octobre 2000.
Québec.

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article
20 mai 2005 5 20 /05 /mai /2005 00:00

Montréal, c'est ma ville de coeur...je l'aime et je n'ai qu'un hâte, y retourner...donc...je vous emène à Montréal...

 

 
           Son Hôtel de Ville.                                 Sa tour la plus haute...le 1000, de la    
                                                                   gauchetière. 
 



Son stade olympique...la plus haute tour inclinée du monde...30% d'inclinaison...


Sa place Peel


Son fleuve, le Saint-Laurent...et ses pêcheurs


 

C'était une toute tite visite...les photos sont toutes de moi, elles ont été prises il y a déjà presque 5 ans...le temps file trop vite...


 

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article
13 mai 2005 5 13 /05 /mai /2005 00:00

Le 30 avril 2005, la Bibliothèque Nationale du Québec a ouvert ses portes. "Un extérieur de style 'palais de glace' qui évoque le Grand Nord, un intérieur en bois chaleureux qui incite à la lecture".

475, boulevard Maisonneuve Est. Montréal.
Arrêt metro : Berry-UQAM.

33 000 mètres carrés sur 6 niveaux. 400 employés. 4 millions de documents dont 1,2 millions de livres / 1,2 millions d'autres doc. (revues, journaux, disques compacts, cassettes de musique, DVD, vidéocassettes, ouvrages de référence, logiciels...) / 1,6 millions de microformes.

La BN réunit la collection nationale, qui rassemble tout ce qui est publié au Québec, et sur le Québec dans le monde. Elle réunit aussi la collection universelle de prêt et de référence.

Je rappelle que l'Unesco a déclaré Montréal "Capitale mondiale du livre pour l'année 2005.

Bonne lecture à tous les québécois.

 

Repost 0
Published by cat - dans Le Québec
commenter cet article

Articles Récents