Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Chat de Phoebe




Les textes et les photos étant ma propriété, si vous souhaitez vous en servir, je vous remercie de m'en demander l'autorisation.



en passant ...


pour me joindre :
catherin1972@gmail.com

Un jour tu me demanderas si je préfère ma vie à toi ... je te répondrai ma vie ... et tu me quitteras sans savoir que ma vie c'est toi!

 



Prenons nos responsabilités !!!

Cliquez sur ma bannière !

 

 

Incognito rédige la gazette de nos blogs ICI


 

Le blog des Bundy en Guyane

Archives

5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 00:19
toutmere.jpg

Le film :

Manuela travaille dans un service de coordination pour les dons d'organe. Elle a un fils, Estéban qui va avoir 17 ans. Il passe son temps à écrire. Pour son anniversaire, Manuela lui offre une soirée au théâtre, pour voir jouer Un tramway nommé Désir. Cette pièce est jouée par l'actrice préférée d'Estéban, et sans qu'il ne le sache, son père et sa mère se sont rencontrés en jouant cette même pièce.
Alors qu'il court après la voiture de l'actrice, Estéban est renversé par une voiture. Manuela doit affronter de faire le don des organes d'Estéban. Elle part alors pour Madrid à la recherche de Lola, le père transexuel d'Estéban. Elle retrouve une vieille amie, aussi transexuelle, ainsi que Rosa, une soeur qui découvre qu'elle est enceinte et séropositive. Le père de son enfant, n'est autre que Lola. Manuela va prendre en charge tout ce petit monde, de blessure d'amour, de vie.

Ce que j'en ai pensé :

Ce n'est pas un secret que je suis "fan" d'Almodovar. J'aime son univers, si particulier, si décalé qui nous fait découvrir des univers que moi, dans ma petite vie bien proprette je n'aurais pas soupçonnée. Ce qui m'attire, c'est ce qui existe et que j'ignore. Ce qui m'attire c'est de savoir que cela existe et que cela ne fait pas de différence pour moi. Qu'on est tous des hommes et des femmes, avec des histoires personnelles, et des blessures tout aussi personnelles. Mais surtout des hommes et des femmes qui combattent leurs propres drames pour avancer et qui malgré tout, préfèrent y croire, à la vie ... plutôt que de s'enterrer dans leur "crotte". Ce que j'ai fait longtemps, vivre dans mon trou, m'y faire un joli petit nid douillet, loin de la réalité, et donc loin de la vie.

Manuela n'est pas une femme forte, c'est une femme qui a la rage de vie. Et souvent dans les films d'Almodovar, les personnages qui s'en sortent sont ceux qui ont ce petit truc en plus en eux, ce petit truc qui s'appelle la vie, qui quoiqu'il arrive fera qu'ils retomberont toujours sur leurs pattes, ce petit truc qu'on appelle la vie.

Manuela a besoin de retrouver Lola, le père d'Estéban. Elle le fait non pour elle, mais parce qu'elle estime qu'elle le doit à son fils décédé. Parce qu'elle a lu son carnet, parce qu'elle sait que son silence sur Lola a été considéré par Esteban, la moitié de sa vie manquante.

Manuela est vivante. Manuela s'occupe des autres, pas forcément de gaieté de coeur, mais parce qu'elle est comme ça. Elle aide. Elle est généreuse. Manuela, c'est un peu la vie à tout prix, mais pas à n'importe quel prix. Elle n'a pas toutes les réponses, mais elle essaye d'avoir des solutions.

Un beau film sur la solidarité féminine, sur l'amour aussi. Comme Almodovar sait si bien nous le montrer. Nous montrer ces petits gestes d'amour qui rendent la vie si belle, tellement belle. Qui sont autant de raisons de trouver un sens à la vie.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

sieglind la dragonne 08/10/2007 08:16

On joue dans la même cour, j'adore Almodovar, mais la honte, pas encore vu celui-ci (faut dire que je suis la seule dans l'antre et voir ça en solitaire... pas top, tant pis, je vais déguster ce truc en égoïste hé, hé)Bises et bon début de semaine Cat

Simplement Cat 08/10/2007 08:22

bisous Dragonne :D bisous bisous

Ano 05/10/2007 18:36

Oui ce film est génial Cat, très bonne analyse. Bisous.

Simplement Cat 05/10/2007 18:43

bisous Ano

Flo-Avril2 05/10/2007 15:14

J'ai oublié de préciser, uniquement en vente à la fnac

Simplement Cat 05/10/2007 18:00

j'ignorais qu'il existait un livrebisous

Flo-Avril2 05/10/2007 15:07

J'ai eu l'immense plaisir de lire ce livre il est exemplaire de par sa façon de narrer les choses, j'ai dévoréAmitiésFlo

Simplement Cat 05/10/2007 18:01

bisous Flo

Jean-Yves 05/10/2007 07:41

Ce que tu dis de ce film (et de toi à travers lui) est vraiment touchant. Un film aussi sur les non-dits : comme quoi, il est parfois impossible de dire, même quand on aime. La difficulté étant de gérer son silence quand dire se révèle - parce que la mort est passée par là - trop tard. Je pense qu'il n'y a pas de culpabilité à avoir de se taire : personne, pas même ses enfants (et vice-versa) ne peut exiger de savoir quoi que ce soit. Même si cela entraîne de la souffrance.

Simplement Cat 05/10/2007 07:48

je crois qu'à un moment il faut dépasser son moi, et sa propre souffrance ...par ces non dits qui m'ont tant fait souffrir la conséquence est qu'aujourd'hui, je ne supporte pas les silences ... et que même un merde, je ne te dirais rien vaut mieux qu'un silence ...je pense aussi que par rapport aux enfants ... ou moi avec Lisa, même si c'est difficile, dire donne aussi accès à soi même, parce qu'on met des mots sur ses propres non dits ...je pense que se terrer dans le silence est une facilité ..je pense qu'on a des responsabilités vis à vis de ses enfants ... tiens, ça me fait penser au secret de philippe grinberg ... qui sort au cinéma ...nos vies d'adulte est conditionné par notre enfance, les silences et les choses qu'on a imaginé autour et quand un jour on sait la vérité ... parfois on se rend compte que toute notre vie est batti sur un mensonge qui n'est même pas le notre ...bisous

Articles Récents